Accompagner le malade

AMELIORER L'OBSERVANCE

L’amélioration de l’observance implique en priorité d’agir aux côtés du patient pour favoriser son adhésion aux traitements.
L’identification des causes de mauvaise observance est fondamentale, entre facteurs psychologiques et comportementaux, compréhension des enjeux du traitement, difficultés liées aux produits (intolérance…), refus de se soigner, sous-estimation des risques, peur de stigmatisation liée à la maladie… La réorganisation des soins sous la forme de parcours coordonné et pluridisciplinaire de prise en charge doit à tout prix intégrer la notion d’observance thérapeutique. Et des dispositifs d’incitation doivent être imaginés pour mieux associer l’ensemble des professionnels, les associations et les proches de malades, autour d’objectifs partagés.

« L’observance, une affaire de “sur mesure” »

La non observance est une réalité à prendre en compte par tous les acteurs du monde de la santé : la mauvaise observance est un phénomène d’ampleur, qui touche toutes les pathologies chroniques et qui nuit à la prise en charge de centaines de millions de patients dans le monde. Les causes de non-observance sont multiples et il est important d’aller plus loin pour mieux les cerner. Cette étude doit être le point de départ de travaux plus approfondis,un “hard data” servant de base pour des études sur des segments de population, par type de pathologie et par type de situation. Cette “cartographie” de l’observance permettrait d’identifier les blocages à l’adhésion aux traitements, les freins psychologiques et comportementaux, et d’agir ensuite avec des programmes adaptés.

Le concours des nouvelles technologies est bien sûr essentiel.

Elles permettent à la fois d’analyser au plus près de chaque patient les causes éventuelles de mauvaise observance,mais également de lui fournir une information adaptée, propre à favoriser l’adhésion au traitement, et donc l’observance. Mais il ne faut surtout pas oublier la relation humaine, car le colloque singulier entre le professionnel de santé et le patient reste fondamental.
La base de l’adhésion au traitement repose en grande partie sur la confiance qui s’installe entre le professionnel et son patient. Les nouvelles technologies doivent alors être utilisées pour former le professionnel à analyser les causes de non-observance chez chacun de ses patients et pour lui proposer des outils de résolution adaptés à chaque situation. 

OFFRE SPECIALE

EUREKA CARE + E CARE !
Pour faciliter le suivi et l’accompagnement de vos patients au quotidien.
Faites partie des 1 000 pharmacies pilotes !

Une offre unique et innovante comprenant :

  1. Un accès à la plateforme pour dérouler les entretiens pharmaceutiques, recueillir les mesures physiologiques, le traitement du patient…
  2. Une station E-care permettant de réaliser les mesures physiologiques des patients (objets connectés e-santé)… et bien plus encore !

Vous devez :

Pour bénéficier de cette offre, il faut vous abonner et vous former à l'éducation thérapeutique et/ou aux entretiens pharmaceutiques.pour vous-même ou vos collaborateurs.
*Nos formations sont prises en charge par l’OGDPC, ACTALIANS, FIF PL. 
*Abonnement sur 3 ans comprenant une journée de formation par an.